Suivez moi :

Toutes les photographies de ce site sont soumises au droit d'auteur et sont protégées par les lois internationales du Copyright et le code de la propriété intellectuelle.

Les droits de reproduction, diffusion et d’exploitation de ces photographies restent la propriété de leur auteur.

Croque Rando : le Blog

Prendre le temps de dessiner, croquer, aquareller à l'occasion d'une randonnée en montagne ... mais pas que.

Le dessin est une question de regard, d'observation. La concentration est telle qu'elle s'accompagne d'une déconnexion et procure un bien-être à celui qui s'y abandonne. Une expérience à vivre !

De nombreux croquis ci-dessous ont pour sujet le Vercors, la Chartreuse, Belledonne, mais parfois le crayon m'emmène beaucoup plus loin :  les Carnets de Randos deviennent alors des Carnets de Voyages

 

1 2

Vercors

Pas de la Balme - Vercors

17/11/2021

Pas de la Balme - Vercors

Secteur privilégié par les bouquetins, il est également le lieu d'une curieuse construction humaine : le mur des Sarrasins

Une légende fait remonter son édification à l’époque de l’invasion sarrasine. La population de Corrençon-enVercors aurait édifié ce mur en toute hâte, afin de se protéger de l’arrivée des pillards. A l’abri du mur, les corrençonnais auraient bombardé les assaillants avec des pierres. Mais cette histoire pourrait n’être qu’une légende, consignée par des érudits du 19e siècle à l’époque de la conquête de l’Algérie… En effet, dans d’autres documents, cet amoncellement était appelé « mur des protestants ». Certains lui accordent une légitimité en accord avec l’activité pastorale. Le mystère de l’édification du mur reste donc entier…

La Grande Moucherolle et Grande Soeur Agathe

01/11/2021

La Grande Moucherolle et Grande Soeur Agathe

En montagne la géologie est partout, elle structure le paysage que l'érosion vient modeler.

 Ces falaises sont Ă©galement de vĂ©ritables archives du temps, elles nous permettent d'apprĂ©hender l'Ă©chelle des temps gĂ©ologiques : 40 m de falaise correspondent Ă  1 million d'annĂ©e de dĂ©pĂ´t de sĂ©diments calcaires dans le fond de l'ocĂ©an. Un grimpeur qui escaladerait cette falaise remonterait le temps au rythme de 100 000 ans tous les 4 m d'ascension.

Mont Aiguille... là où tout a commencé !

27/10/2020

Mont Aiguille... là où tout a commencé !

D'un point de vue géomorphologique, le Mont Aiguille est une butte-témoin. Les failles actives entre le Mont Aiguille et le crêt oriental du massif du Vercors, ainsi que le rabotage par les glaciers ou cours des différentes glaciations de l'ère Quaternaire ont contribué à son isolement actuel.

LĂ©gende :

En 1656, Denys de Salvaing de Boissieu, dans son livre "Les 7 merveilles du Dauphiné", relate que des déesses chassées du Mont Olympe seraient venues se réfugier sur ce promontoire, qui faisait encore partie de la falaise orientale du Vercors. Elles furent surprises dans le plus simple appareil par le chasseur Ibicus. L'affaire provoqua le courroux de Jupiter qui changea le voyageur en bouquetin et sépara le mont Sacré du reste du Vercors.

Le refuge de la Pilatte - massif des Ecrins

30/03/2020

Le refuge de la Pilatte - massif des Ecrins

Accessible au départ de la Bérarde, par un sentier bien balisé, cette randonnée de presque 1000 me de dénivelé positif ouvre les portes de la Haute Montagne scultée par les galciers... La nuit au refuge est une très belle expérience, loin de la foule le plus souvent... Les dortoirs sont répartis en fonction des courses (et donc de l'heure de reveil), pour les "simples" randonneurs ce sera le dortoir des marmottes ( pas de reveil fait lpar le gardien)

Les bornes de Chartreuse

17/03/2020

Les bornes de Chartreuse

Au Moyen Age, le massif de la Chartreuse se trouve dans une zone de contact entre le Comté de Savoie et le Dauphiné.

Des enclaves savoyardes en terre dauphinoise (Miribel, Saint-Laurent-du-Pont, Tolvon…) génèrent de nombreux conflits, qui prennent fin avec le traité de Paris, conclu le 5 janvier 1355 : des terres sont échangées, des châteaux cédés, les enclaves savoyardes abandonnées au Dauphiné et le Guiers défini comme frontière… Mais l’absence de précision concernant le cours du Guiers – Guiers Mort ou Guiers Vif – entraîne de nouveaux conflits. La question dite « de l’Entre-Deux-Guiers » ne sera définitivement réglée que le 24 mars 1760 par le traité de Turin : le Guiers Vif sera alors reconnu comme frontière entre la France et la Savoie et un bornage mis en place. Des bornes en pierre calcaire, portant les emblèmes de la France et de la Savoie, témoignent de cette ancienne frontière d’Etat, devenue simple limite départementale lors de l’annexion de la Savoie à la France en 1860.

Les sauts de moineaux

06/03/2020

Les sauts de moineaux

La saillie du pignon aurait comme principaux avantages d'empêcher le toit de chaume traditionnel d'être déplumé lors des vents violents et permettre l'accès à la toiture.

Les redents sont couverts de pierres plates, des lauzes traditionnellement, qui protègent de la pluie, empêchant l'infiltration d'eau dans le mur porteur. Ces lauzes sont inclinées vers le bas de manière à laisser s'écouler l'eau de pluie.

La ferme de la Balme, Méaudre, est un très bel exemple, même si la taule a remplacé le chaume depuis longtemps. A notre également le four à pain en débord sur le pignon.

LE POUEZARD

Découverte de la toundra local cet été en compagnie de Thierry. De super souvenirs, expérience à renouveler !! Je recommande les yeux fermés. Merci encore !
RĂ©my

Tiphaine

Hâte de voir la suite !