Suivez moi :

Toutes les photographies de ce site sont soumises au droit d'auteur et sont protégées par les lois internationales du Copyright et le code de la propriété intellectuelle.

Les droits de reproduction, diffusion et d’exploitation de ces photographies restent la propriété de leur auteur.

Croque Rando : le Blog

Prendre le temps de dessiner, croquer, aquareller à l'occasion d'une randonnée en montagne ... mais pas que.

Le dessin est une question de regard, d'observation. La concentration est telle qu'elle s'accompagne d'une déconnexion et procure un bien-être à celui qui s'y abandonne. Une expérience à vivre !

De nombreux croquis ci-dessous ont pour sujet le Vercors, la Chartreuse, Belledonne, mais parfois le crayon m'emmène beaucoup plus loin :  les Carnets de Randos deviennent alors des Carnets de Voyages

 

Le secret de la marmotte de l'Obiou...

11/15/2020

Le secret de la marmotte de l'Obiou...

Le massif du Dévoluy se présente comme une citadelle dont l'Obiou, point culminant (2789 m), serait le donjon. Constitué de l'empilement de dépôts sédimentaires, la partie haute est une succession de petits bancs de 20 à 30 cm de hauteur, contenant parfois des silex, et daté de 80 millions d'années (Sénonien).

C'est dans ce décor, à 2350 m d'altitude, que Marianna, Accompagnatrice en Montagne et géologue, a constaté la présence de galets cristallins excavés por une marmotte lors du creusement de son terrier...

Parmi les hypothèses envisagées pour expliquer cette découverte, la plus loufoque serait le creusement par la marmotte d'une galerie depuis le massif voisin des Ecrins, mais il faudrait alors "valider" le passage sous le Drac 1600 m en contrebas ... (certes la marmotte est un animal fouisseur, mais là cela relève des travaux d'hercule !).

Plus sérieusement, l'origine fluviatile des galets semble indiquer le dépôt karstique d'une rivière dont le versant amont se situerait dans le massif cristallin des Ecrins et qui s'écoulerait vers l'ouest à l'instar du Drac aujourd'hui.

Reste à comprendre la géomorphologie de la région de l'époque car ce paléo-Drac a coulé 1600 m au-dessus de son cours actuel : surrection du massif actuel, enfoncement sur place de l'ancien réseau hydrographique, l'un ou l'autre, l'un et l'autre, voilà l'énigme qu'il reste à résoudre.

 

Pour plus d'information sur le sujet je vous invite à consulter la page https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/galets-Obiou.xml

Un grand MERCI  Marianna Jagercikova de m'voir enmener sur place li y a quelques années.

 

Mont Aiguille... là où tout a commencé !

LE POUEZARD

Découverte de la toundra local cet été en compagnie de Thierry. De super souvenirs, expérience à renouveler !! Je recommande les yeux fermés. Merci encore !
Rémy

Tiphaine

Hâte de voir la suite !